+33 1 69 80 81 79

Rencontre avec Guillem Fondin

Ta formation, ton parcours ?

Je suis passionné d’informatique depuis toujours, j’ai commencé à bidouiller mes premiers ordinateurs vers 11-12 ans, avant de suivre un cursus sport Étude en judo, d’abord au pôle espoir de Nantes, puis au pôle France d’Orléans, où j’ai pu y obtenir un bac STI2D. Orienté informatique et nouvelles technologies, ce cursus a confirmé mon gout pour la programmation.

Je me suis ensuite orienté vers un BTS SIO SLAM, afin de me spécialiser dans le développement informatique, en alternance au sein de l’agence Massaï. Le BTS restant très généraliste, et au vue du domaine extrêmement large qu’est le développement informatique, une grande partie de mes connaissances furent assimilées dans le cadre d’une auto-formation, au fur et à mesure que je rencontrais des challenges, notamment sur les projets Massaï.

Le télétravail – le confinement

Travaillant dans un métier du numérique, nous (les développeurs) avons cette chance de pouvoir travailler très facilement à distance. Personnellement, cette expérience de télé-travaille sur une longue période m’a été très appréciable. Gagner environ 45min – 1h de transport quotidien est un vrai confort, et m’a permis de finaliser différents projets sans cesse remis à plus tard. Cependant, il n’est pas toujours évident de gérer les temps pro / perso, mais, après un petit temps d’adaptation, juste pu trouver un rythme cohérent.

Ta stack idéale ?

Le plus important pour moi, est d’avoir une chaine de développement stable de bout en bout, et ce, peu importe la technologie choisie. J’entends par là qu’il est primordial d’avoir un environnement de développement simple à mettre en place, afin que de potentiels nouveaux arrivant sur le projet ne passent pas trois jours à configurer leur environnement. Il en va de même pour les déploiements, que ce soit sur des serveurs de test/pre-prod, ou bien des serveurs de production. Dans l’idéal, hormis la puissance, ces deux environnements devraient être identiques, afin d’éviter les mauvaises surprises. Ensuite, les technologies de CI/CD qui existent actuellement nous permettent d’automatiser les déploiements, ainsi que les étapes de builds et de tests, ce qui doit permettre de déployer souvent, et donc bien plus sereinement.

D’un point de vue technologique, j’ai un petit chouchou nommé PHP avec le framework Symfony. La communauté autour de cet écosystème est super dynamique et c’est un vrai plus dans l’amélioration constante de nos applications ! Maintenant, soyons honnête, il existe énormément de technologies, plus séduisantes les unes que les autres qui feraient parfaitement l’affaire.

En ce moment l’architecture type de nos projet se résumeraient à :

Gitlab avec CI/CD + Symfony avec Api Platform + React JS / Native

Perspectives d’évolutions

Le développement informatique est un domaine tellement vaste qu’il y a sans cesse de nouvelles choses à apprendre ! En ce moment je me renseigne sur les différents Design Patterns, leurs utilités, intérêts et inconvénients en fonction des contextes rencontrés.

À terme, j’aimerai monter mes propres projets, l’entreprenariat étant un domaine qui m’a toujours fasciné.

Un autre sujet qui me tient à cœur serait de faire de la formation. La transition du savoir et la formation des plus jeunes, afin de transmettre les bonnes pratiques, mais aussi de guider, dans un domaine où il est très facile de s’égarer au vue du nombres de technologies / langages différents.

Importance de transmettre le savoir, contribuer à des projets open source

À mon sens, le partage des connaissances, avancées technologiques, via des projets open-sources, mais aussi via des publications d’articles de blogs ou sur les réseaux sociaux par exemple, est un des meilleurs moyen de tirer tout le monde vers le haut, dans leur constante progression. En effet, sans cette contribution, il serait beaucoup plus compliquer de se former seul, en quasi-permanence, et rapidement, sur les différentes évolutions du métier.

À titre personnel, c’est grâce au nombre incroyable de ressources disponibles en ligne que j’ai acquis la majeur partie de mes connaissances. Je pense qu’il est donc important que chacun apporte sa pierre à l’édifice afin d’en faire profiter le plus grand nombre.

Nous contacter

Nos références